• Hélène Borderies

Julien Dechenaud, le maître des cookies à Vincennes

A trois pas du Château de Vincennes et à 2 pas du RER Vincennes se trouve une petite chocolaterie tenue par Julien Dechenaud et son père. Le labo attenant à la boutique nous plonge tout droit dans un remake de Charlie et la Chocolaterie ! Suivez-nous pour découvrir ses spécialités...

Culinariste chez Julien Dechenaud - Photo par Hélène Borderies

Julien Dechenaud ou le chocolatier de Vincennes qu’il ne faut surtout pas manquer ! Au menu : du chocolat et des gâteaux de voyage.

Par lequel commencer ? Les chocolats !


Formé auprès de Jean-Paul Hevin, Patrick Roger et Alain Ducasse, Julien Dechenaud a ouvert sa chocolaterie il y 2 ans et demi. Son mantra : le goût, les bons ingrédients et leur sourcing. Ici les amandes viennent de Provence, les noisettes du Piémont et les pistaches d’Iran (Julien nous chuchote qu’elles viendront bientôt d’Espagne). Le pari est relevé pour cet artisan qui propose un large choix de tablettes, bonbons de chocolat et autres petites chocolateries qu’on adore ! Le petit plus : le chocolat au miel est réalisé avec le miel que Julien et son équipe produisent dans la cour du laboratoire. Un miel (presque bio) avec pour arôme principal le tilleul et donc extra local.


Mais revenons aux gâteaux, et mes préférés sont les cookies ! Au choix, pistache, noisette ou chocolat mais attention ce sont des cookies de compétition ! Sur une base de pâte sablée généreuse se mêlent un caramel et un praliné maison déclinés selon les parfums des cookies ! Mention spéciale pour celui à la pistache qui rend ses lettres de noblesses à cette demoiselle iranienne. Vous l’aurez compris, chez Julien Dechenaud on vient autant pour les chocolats que les gâteaux !


Le petit plus : vous pouvez retrouver la recette d’un des cookies dans le livre co-écrit par Déborah Dupont-Daguet et Géraldine Martens : Le cookie de nos rêves.


Mais rassurez-vous il n’y a pas que les cookies : il y a aussi le flan à la vanille (disponible du jeudi au samedi), vanillé avec des gousses de vanille de Madagascar Bio. Il n’est pas trop sucré et à la bonne texture : ni trop dure ni trop molle.

Nous aimons aussi beaucoup la tarte du week-end au chocolat qui renferme un praliné noisette du Piémont à l’intérieur, un vrai délice car l’équilibre des saveurs et du sucre est très bien réussi... Je ne sais pas vous mais nous attendons le goûter avec impatience !


Prix d’un gâteau : 4€